Cyclistes lents et rapides

15/9/2015
Pourquoi y a-t-il ce qui ressemble à des rides sur mon P5X

Tout le monde sait que plus on va vite, plus la traînée aérodynamique augmente, un vélo aérodynamique est donc essentiel pour les cyclistes rapides. Mais qu'en est-il pour le reste d'entre nous ?

 

Envisageons le cas d'un cycliste rapide capable de rouler pendant une heure à une vitesse moyenne de 40km/h. Un avantage aérodynamique (cadre, roues, casque) lui confère un gain de vitesse de 2 km/h. Lorsqu'on donne le même avantage à un cycliste plus lent, il gagne 1,392 km/h. Le cycliste lent bénéficie donc moins de l'amélioration aérodynamique. On peut s'y attendre sur base de l'équation de la traînée qui lie l'augmentation de la traînée à la vitesse.

 

Cependant, en général, les courses sont basées sur une distance fixe et non sur un certain temps. Calculons donc le temps nécessaire pour parcourir un contre-la-montre de 20 km. Il s'agit d'un simple problème mathématique : pour calculer le temps de course, il suffit de diviser la distance par la vitesse. Par exemple : si notre cycliste rapide parcourt 40 km en une heure, il lui faudra 30 minutes pour rouler 20 km. En effectuant la même opération pour les deux vitesses, nous obtenons le résultat suivant :

 

Le cycliste rapide gagne 1:26, tandis que le plus lent gagne 1:47 ! Pourquoi le cycliste lent gagne-t-il plus de temps ? Étant donné qu'il est en course pendant plus longtemps, il gagne plus de temps.