Le Cervélo P5X : trois ans de développement (partie 1)

Qu'a-t-il fallu pour développer le vélo de triathlon ultime ? Dans le premier des quatre extraits de la revue Intervals, notre concepteur principal David Killing explore les recherches en situation réelles et les essais qui ont permis de fusionner la personnalisation et la performance comme jamais auparavant.

 

Notre tâche était annoncée de manière simple : « concevoir l'ultime vélo de triathlon. »

Pas de règles ou d'exigences de l'UCI nous obligeant à actualiser un modèle précédent, aucun besoin de se conformer à une tendance. Il n'était pas seulement question d'un cadre et d'une fourche, mais d'une solution complète, un système de pointe qui englobe tout, des espaces de stockage personnalisables à un ajustement optimal, en passant par une facilité de transport. De plus, il se devait d'être plus rapide que tout autre super-vélo du marché. Notre référence : le Cervélo P5.

Le meilleur projet d'ingénierie de tous les temps, n'est-ce pas ?

Mais attention : ce genre de liberté peut être aussi enthousiasmante que décourageante lorsque vous vous rendez compte que le défi n'est pas de trouver des idées de conception novatrice, mais plutôt de choisir les bonnes idées à mettre en œuvre. Malgré notre vaste expérience dans le domaine du triathlon, nous avons décidé de repartir de zéro. Pour déterminer des exigences axées sur les données et les possibilités de conception exemptes de préjugés personnels et de suppositions, nous avons décidé de nous pencher à nouveau sur tous les points qui étaient devenus des "savoir commun. »

À partir du début de l'année 2013, nous avons consacré plus d'un an sur la recherche d'environnements de course et de formation pour comprendre les problèmes que nous avons essayé de résoudre. C'est ainsi que nous avons pris plus de 14 500 photos lors de sept épreuves Ironman et Ironman 70.3 ; des notes d'interview d'athlètes, de techniciens, d'entraîneurs et de revendeurs de vélo ; réaliser des essais de prototypes en conditions réelles de roulage ; et collecter des données embarquées dans une variété de conditions différentes, du vent extrême et de la chaleur de Kona aux collines de l'Ironman en France. À la fin de ce processus exhaustif, nous avions une base de données d'environ un téraoctet d'informations en situation réelle que nous avons répertoriés et analysés pour créer une liste d'objectifs. Ce n'est qu'alors que la conception et l'ingénierie ont pu débuter sérieusement.

À ce stade, nous savions que nous ne pouvions pas simplement sélectionner le design de vélos ayant obtenu les meilleurs résultats lors des tests de mesure de poids, rigidité et aérodynamique. Pour la première fois dans l'histoire de Cervélo, et pour la première fois de l'histoire en général, les besoins uniques de chaque triathlète relatifs à la formation, la course ou les voyages ont été mis en avant et au centre du processus.