Qualité de pilotage

L'approche de Cervélo en matière de qualité de pilotage est axée sur le cycliste. Selon nous, la qualité de pilotage se définit par le sentiment d'avoir un vélo adéquat pour l'usage prévu. Pour chacun de nos vélos, nos ingénieurs exploitent des technologies et des éléments de conception qui travaillent de concert pour créer l'expérience de pilotage recherchée.

 Axé sur l'expérience de pilotage

On définit souvent la qualité de pilotage par le « confort d'utilisation ». Bien qu'elle ne soit pas fausse, cette définition n'est pas absolument correcte. Lorsqu'on étudie l'ingénierie de la qualité et du confort de pilotage, cette définition devient vite très complexe. Après une longue étude menée en collaboration avec l'Université de Sherbrooke, nous avons conclu que malgré les opinions subjectives concernant le confort, il n'existe aucune définition universelle du « confort » ou de la « qualité de pilotage ».

Sachant cela, l'approche de Cervélo en matière de qualité de pilotage est axée sur le cycliste. Selon nous, la qualité de pilotage se définit par le sentiment d'avoir un vélo adéquat pour l'usage prévu. Cela signifie que l'application de la qualité de pilotage sera propre à chaque vélo. Par exemple, le vélo de route aérodynamique S5 est conçu pour la vitesse. C'est la raison pour laquelle nous avons abaissé son avant afin d'obtenir une position plus agressive du cycliste, améliorant ainsi l'aérodynamique, et renforcé sa rigidité pour favoriser le transfert de puissance et la maniabilité.

Nous exploitons différents éléments et technologies pour nos vélos de route endurance. Pour ces modèles, nous avons opté pour une géométrie plus courte et droite du cadre, choisi des formes de tube favorisant la souplesse verticale et la légèreté, et fabriqué le cadre sans carbone UHM afin d'assurer un certain amortissement. Ces éléments donnent un vélo destiné aux cyclistes qui souhaitent rouler plus longtemps et plus vite.

Éléments de confort

Comme nous l'avons mentionné, le confort est une caractéristique difficile à définir et à mesurer en raison de son caractère subjectif. Cependant, il convient d'étudier des éléments qui se traduisent par un confort dans deux catégories : le confort de position et le confort de roulement.

Confort de position

Le confort de position représente votre perception du vélo à l'arrêt, comme lorsque vous l'essayez au magasin. Dans ce cas, les facteurs comme l'ajustement, les points de contact avec le vélo (pédales, selle, guidon) et la position entrent en jeu. Le contexte aura un impact important sur votre perception du confort de position, comme le fait de vous être étiré ou non ce jour-là ou votre sommeil durant la nuit précédente.

Confort de roulement

Le confort de roulement représente l'expérience sur le vélo en mouvement. Le confort de roulement est un élément très complexe, mais il existe un élément mesurable qui influence considérablement la perception du confort : il s'agit de la souplesse verticale, la déviation (mouvement) sur un plan vertical, qu'il est possible de mesurer en réponse à une force appliquée. En d'autres termes, la souplesse verticale représente la capacité du vélo à répondre aux bosses sur la route.

Lorsque la roue avant entre en contact avec une bosse, même si vous ressentez l'impact dans vos mains, chaque élément du système détourne une portion de l'impact. Le système se compose de chaque élément entre la bosse et votre corps. Le tableau ci-dessous illustre la contribution de chaque élément à la souplesse totale d'un vélo de route. Ces tableaux nous permettent de concentrer nos efforts d'ingénierie en vue d'optimiser la souplesse verticale de nos vélos : le niveau optimal dépendra du vélo et de son usage prévu. 

qualité de pilotage

Conclusions

La qualité de pilotage englobe l'interaction entre les technologies et les éléments pour créer l'expérience de pilotage appropriée à l'usage prévu du vélo.