Tom Briggs, le graphiste en chef de Cervélo, a créé de nombreux motifs pour les athlètes professionnels sponsorisés et les équipes, ainsi que pour nos nouveaux modèles de production et nos produits rafraîchis. Nous nous pencherons sur deux de ses créations afin d'illustrer comment Cervélo cherche à repousser les limites de la conception cycliste, y compris en matière de technologie de peinture.

 

 

Au cours des quatre dernières années, Cervélo a adopté une toute nouvelle approche du graphisme et de la peinture. L'époque où l'on optait pour des looks génériques et peu attirants pour des raisons de simplicité est révolue. La peinture était alors souvent un élément secondaire, que le marché demandait mais qui ne faisait pas partie intégrante de nos produits ou de notre identité d'entreprise. Nous adoptions une approche agressive en termes d'ingénierie pour la géométrie, le poids, la rigidité et l'aérodynamique, entre autres, donc pourquoi ne pas faire de même pour la peinture ? Il était temps de modifier notre point de vue.

Pour deux exemples où nous avons ignoré nos règles de conception en faveur du progrès, examinons les vélos développés pour l'équipe olympique britannique de 2016 et les S5 de Mark Cavendish pour les éditions 2017 et 2018 du Tour de France. Lors de ces événements de grande envergure, la visibilité est primordiale, mais comment y parvenir tout en limitant le poids au maximum ? En général, l'ajout de couleurs représente un poids supplémentaire, mais nous ne voulions pas nous contenter d'éliminer quelques grammes d'un cadre standard, nous souhaitions repousser les limites du possible en matière de cosmétique.

T5GB
T5GB

Nous savions qu'il nous était impossible d'entreprendre cette tâche seuls et que nous devions sélectionner un partenaire à la pointe des technologies de revêtement. Nous sommes allés au-delà de la peinture et avons étudié des nouvelles matières et méthodes d'application, et nous avons même envisagé des techniques sans peinture du tout. Nos efforts étaient axés sur l'amélioration de la performance des vélos sans aucun compromis en termes d'aspect visuel.

Dès le début de cette exploration des matières, nous avons conclu un partenariat avec Silverstone Paint Technology (SPT) pour le vélo de l'équipe olympique britannique, le T5GB. L'expérience de leur équipe dans le monde de la Formule 1 convenait parfaitement à notre projet. Mark Turner, le cofondateur de l'entreprise, a travaillé durant de nombreuses années chez Jordan F1 avant de se lancer dans la peinture pour le secteur des courses automobiles avec ses frères Rob et Matt.

Les discussions avec les peintres de vélos peuvent être comparées à des conversations avec des artisans, tandis que le vocabulaire employé par SPT ressemble plus à des termes de chimistes. Leur savoir-faire est méticuleux et scientifique, ce qui permet d'utiliser des matières qui n'étaient jusqu'alors pas accessibles au secteur du cyclisme. La peinture possède un certain poids, mais grâce à des procédés chimiques complexes, SPT est parvenue à développer la peinture la plus légère utilisée en F1. Il s'agit de la peinture que nous avons sélectionnée pour le vélo T5GB. Cette technologie de pointe, associée à leur procédé d'application ultra-raffiné, a permis de considérablement réduire la quantité de peinture nécessaire. Une peinture qui pèse habituellement environ 150 grammes sur un modèle de production standard ne représentait plus que 24,6 grammes sur la version finale du T5GB utilisé aux Jeux olympiques de Rio.

Bien qu'il soit capital de réduire le poids général de nos vélos, il est important de comprendre que lors des événements comme les Jeux olympiques ou le Tour de France, toutes les marques cherchent à obtenir un maximum d'espace d'affichage. Ces éléments visuels doivent se démarquer, mais lors d'une collaboration avec des équipes internationales, il faut obtenir de nombreux accords.

Avez-vous déjà tenté de choisir une couleur pour votre nouvelle salle de bain avec votre partenaire et remarqué qu'une personne veut du beige tandis que l'autre veut du rose ? Maintenant, imaginez que cette décision soit censée représenter toute une nation et vous aurez une idée du type de contrôle que la Fédération britannique de cyclisme souhaitait avoir sur ce projet pour Rio.

Afin d'exploiter au mieux nos efforts, nous avons mené une étude sur le placement des caméras dans le vélodrome de Rio afin d'assurer une visibilité maximale tout en respectant les normes du CIO relatives aux logos et à leur positionnement.

Nous avons ensuite étudié les couleurs pour nous assurer qu'elles apparaissent correctement à l'écran. Ces tests ont été réalisés avec des couleurs qui semblaient différentes en personne et sur un écran HD. Avec une capacité maximale de 30 000 spectateurs au sein du vélodrome de Rio durant les 6 jours de compétition mais un potentiel de 1,9 milliard de téléspectateurs (ce qui représente 64 000 téléspectateurs pour chaque fan au vélodrome), il était beaucoup plus important que l'image à l'écran affiche correctement les couleurs.

Grâce à l'aide de cette peinture ultra-légère, l'équipe britannique a décroché 6 médailles d'or, 4 médailles d'argent et 1 médaille de bronze, ainsi que 2 records du monde.

Un an plus tard, nous avons exploité toutes ces leçons pour le S5 utilisé par Mark Cavendish au Tour de France. Pour la base de ce projet, nous avons utilisé une technologie moléculaire plutôt qu'une peinture ou une sous-couche. Cette technique nous a permis d'appliquer une finition métallisée avec tellement peu de matière que les fibres de carbone étaient visibles à travers la couleur. Cette matière n'a ajouté qu'un seul gramme au poids du cadre.

Il était important d'assurer que Mark Cavendish ait l'air de faire partie de son équipe mais nous souhaitions faire de son vélo l'élément central de l'équipe Dimension Data. Pour ce faire, nous devions augmenter l'intensité de la couleur, nos partenaires chez SPT nous ont donc aidés à créer des finitions aussi vives que possible.

Travailler avec un coureur comme Mark Cavendish peut constituer un défi de taille. Comment créer un produit spécial pour quelqu'un qui reçoit constamment des prototypes et des pièces uniques ? Nous avons tout de suite compris que nous devions trouver des nouveaux moyens de rendre son vélo plus léger et plus rapide pour obtenir son approbation, une jolie teinte de vert ne suffirait pas. Lorsque nous lui avons révélé le concept et la technologie, il a soulevé sa fille pour lui montrer à quoi son vélo ressemblerait sur l'écran de l'ordinateur. On sentait bien qu'il se réjouissait d'utiliser une technologie brevetée qui n'avait jamais été employée en dehors du monde de la Formule 1. Le jour de la présentation de son S5 au public, Mark a publié « Je suis rarement époustouflé par une peinture, mais mon nouveau Cervélo S5 est magnifique » sur son compte Instagram. Le parcours de Mark ne s'est malheureusement pas déroulé comme prévu, avec son célèbre crash au sprint final de la 4e étape du Tour de France 2017. Toutefois, Mark et Cervélo avaient tellement foi en cette technologie que l'année suivante, nous avons utilisé une version légèrement différente sur base des mêmes matériaux exceptionnels.

Le peloton des pros et les Jeux olympiques sont des exemples des conditions employées pour repousser les limites du design en vue d'apprendre et d'offrir une meilleure performance à nos clients. La peinture est un élément essentiel de notre activité et avec des partenaires tels que Silverstone Paint Technology, nous ne nous contentons plus de suivre les tendances, mais nous innovons en matière d'ingénierie du cyclisme.