David McNamee

David McNamee

C'est en regardant les rediffusions matinales de l'émission Trans World Sport que David a découvert le triathlon. « Je me disais que ces athlètes étaient fous, se souvient-il. Mais le sport semblait surtout être un défi exceptionnel. »
C'est au jeune âge de 17 ans que l'Écossais a relevé ce défi en participant au triathlon du Nouvel An 2005 d'Édimbourg. Après une décennie couronnée de succès au niveau olympique, dont une médaille d'argent au Championnat du monde U23 de 2011 et une septième place aux Jeux du Commonwealth en 2014, David s'est tourné vers le format Ironman en 2015. Les résultats ne se sont pas fait attendre, avec une victoire à sa première participation à l'Ironman britannique et, plus récemment, deux 3e places consécutives au Championnat du monde d'Ironman, en 2017 et 2018.

 

Quel est l'accomplissement sportif dont tu es le plus fier ?

J'en ai deux. Tout d'abord, ma première médaille de bronze au Championnat du monde, en 2017, ce qui marquait la fin d'une excellente saison pour moi. Ensuite, la répétition de ce résultat l'année dernière avec une seconde médaille de bronze (au Championnat du monde d'Ironman), mais cette fois, après une saison comblée de problèmes. 

Quel est l'accomplissement dont tu es le plus fier en dehors du sport ? 

Le fait d'obtenir mon diplôme universitaire tout en restant actif à très haut niveau.   

Qu'est-ce que vous aimez le plus dans le cyclisme ?

La liberté et l'aventure durant l'exploration de nouvelles routes. 

Selon vous, quel est l'élément le plus difficile du cyclisme ?

Voyager, surtout en avion.   Espérer que le vélo arrive entier à destination.  

Quels sont vos objectifs cette année ?

Pouvoir me qualifier de champion du monde.