Quand est-ce qu'un retour est jugé complet ? Pour Caroline (40 ans), on peut raisonnablement dire qu'elle a atteint ce cap en mai, lorsque l'athlète Cervélo suisse a fait son retour sur le circuit professionnel en décrochant une troisième place impressionnante à l'Ironman 70.3 du Vietnam.

Aucun retour d'une légende telle que Xena ne peut être jugé complet sans une victoire, et pour cela, il a fallu attendre trois mois de plus jusqu'à l'Ironman 70.3 Sunshine Coast, où elle s'est qualifiée pour le championnat du monde d'Ironman 70.3 de 2019, organisé le 7 septembre à Nice, en France. Cela n'a toutefois pas suffit à Xena. Elle a remporté l'Ironman 70.3 de Shanghai en octobre, décrochant ainsi cinq podiums et trois victoires d'affilée, avant de conclure sa saison inspirante en beauté en explosant le record du parcours à l'Ironman d'Australie occidentale. Elle a ainsi décroché son billet pour le championnat du monde d'Ironman 2019, organisé le 12 octobre.

Ses temps de 53:54 à la nage et 4:44:52 à vélo sur son Cervélo P5 étaient les plus rapides parmi les dames, et avec une avance impressionnante à l'entame du marathon, elle a décroché une victoire facile en 8:49:46.

« L'excellente nage et la bonne performance à vélo ont été essentielles, a déclaré Caroline après la course. Je n'avais plus parcouru 180 km depuis mon dernier Ironman, à Kona en 2015. Je ne savais donc pas vraiment comment la deuxième moitié de la course se déroulerait. Mon corps a tenu et j'ai été en mesure de prendre de l'avance à vélo. J'étais ainsi bien placée pour terminer ma course et battre le record du circuit. »

La foule présente tout au long du parcours a soutenu la nouvelle championne, qui réside à Port Macquarie, dans l'est de l'Australie, avec ferveur. « Je me suis permis de célébrer un peu plus tôt que d'ordinaire et de profiter des derniers kilomètres, a dit Caroline. Naturellement, ça a été très spécial d'entendre mon partenaire Pete Murray et de voir mon fils Xander à l'arrivée. »

Après ses vacances auprès de ses amis et de sa famille, et le premier anniversaire de Xander, Caroline établira son programme pour la saison 2019. « Le fait d'être déjà qualifiée pour l'Ironman 70.3 et le championnat du monde avant la fin de l'année me permet de ne pas avoir à me mettre la pression pour la saison prochaine, a-t-elle ajouté. Je peux désormais me détendre et me concentrer sur la course. »