Une troisième place monumentale à Milan-San Remo

Ce fut une longue et chaude journée sur le nouveau parcours de 305 km de Milan-San Remo. Malgré une blessure à la main encourue alors qu'il cherchait à poursuivre une échappée, Matthews a puisé les forces nécessaires pour décrocher la troisième place au sprint. 

« Les autres ont attaqué juste devant moi et j'ai souhaité les suivre. La porte s'est refermée juste devant moi, contre le mur, et je me suis égratigné l'épaule et la main contre le mur. Après l'incident, je ne pouvais plus tenir mon guidon correctement, mais je ne voulais pas abandonner car l'équipe avait réalisé un superbe travail. Je voulais évidemment gagner et je pense que j'avais les jambes nécessaires mais c'est aussi ça, la course : parfois on gagne et parfois on perd. Au sprint final, c'était tout ou rien, il fallait voir ce que je pouvais décrocher après ma chute, je pense que le fait de monter sur le podium est un bel accomplissement. »

Chapeau !